*

 

CHAVE, FAMILLE de NOTABLE

Protestante réformée

Originaire de Condillac (Drôme)

 

Avant de découvrir la généalogie de cette famille drômoise, voici un peu d’histoire.  Elle nous servira à positionner la vie qu’aurait pu avoir la famille Chave  durant la période des guerres de religions entre catholique et protestant survenue dans le Dauphiné, particulièrement en Drôme provençale.

 

 

CHRONOGRAMME

 

Protestantisme en France et à Montélimar :

 

1538 : Calvin bâtit à Strasbourg la première Église Réformée.
1544 : premiers indices d'hérésie à Montélimar.
1561 - 1562 : rétablissement de l'Église Réformée à Montélimar.
1562 - 1598 : guerres de religion : Une série de huit conflits, qui ont ravagé le royaume de France dans la seconde moitié du XVIe siècle et où se sont opposés catholiques et protestants, appelés aussi Huguenots.
1562 à 1587 : occupation alternée de la ville par les catholiques et protestants suite à des combats sanglants.
1567 : 4 000 protestants arrivent de Nîmes et pillent tout sur leur passage. Le mobilier, les livres, les archives, les reliques, les objets de culte, la châsse, les reliques de l'église Sainte-Croix sont brûlées, les statues détruites. Édification d'un temple hors les murs (quartier actuel du temple neuf).
24 août 1572 : massacre de la Saint-Barthélemy. À Montélimar, aucun massacre n'a lieu.
10 août 1585 : publication du Traité de Nemours  à Montélimar.
1589 : le culte catholique est rétabli.
13 avril 1598 : Édit de Nantes
1622 : réduction par Louis XIII du pouvoir politique et militaire des Réformés à Montélimar.
1643 - 1715 : règne de Louis XIV.
1657 : synode régional du Dauphiné à Montélimar.
1663 : destruction de 76 temples dans le Dauphiné par arrêt du Conseil du Roi et du Parlement de Grenoble.
1664 : l'étau se resserre sur les protestants.
1684 : Arrêt du Parlement de Dauphiné portant démolition du temple des habitants de la R.P.R. (Religion Protestante Réformée) de Montélimar et interdiction à perpétuité de l'exercice de ladite religion dans ladite ville et sa juridiction

 

Les ministres du temple de Montélimar (de 1655 à 1684) furent :

*

Jacques Du Marché

Ministre du temple de, Beaumont 1646-1655, Montélimar  1655-1680, Dieulefit 1680-1682

Un arrêt du parlement de Grenoble rendu en 1680 fit « défense à Jacques du Marché, ministre à Montélimar, de prêcher et d'exercer aucune fonction de ministre dans tout le royaume, à peine de punition exemplaire »

 

jacques du marché.bmp

*

Daniel II CHAMIER

Ministre  du temple de Pierregourde 1654, Beaumont 1655-1671, Montélimar 1671-1676 année de sa mort

Petit fils de Daniel Chamier ministre de Montélimar, théologien (1565-1621)

 

chamier.bmp

*

Pierre dit Théodore CHIRON

Ministre du temple de  Montélimar 1679-1684

Le 12 juillet 1684, le parlement de Grenoble ordonna la démolition du temple de Montélimar. A cette époque le ministre du temple de Montélimar était alors Pierre Chiron. Il sera condamné avec Faudrier «  chacun à l’amende de 100 livres, et a déclaré les dits Chiron, Fautrier, Cornet, Gruas, Chauvin, Pelapra, Ripot, Franjon, Josserand, Martin et Vial, anciens dudit Consistoire, atteins et convaincus du crime à eux imputé de contravention à nos édits et déclaration, pour avoir souffert ladite Amabile Chausin  relape dans leur prêche au temple dudit Montélimar les années 1679 à 1681 : comme aussi a déclaré ledit Chiron atteint et convaincu d’avoir fait plusieurs prêches dans lesquels il a tenu des discours et s’est servi de termes défendus par nos édits et déclarations, pour réparation desquels crimes l’a condamné à absenter le royaume pendant dix ans, avec inhibition et défense d’y revenir pendant lesdits temps, à peine de 3 000 livres d’amende et de punitions exemplaire, et a interdit pour toujours de faire aucune fonction de ministre dans le royaume, ordonne que les cahiers de ses dits prêches seront brûlés par la main dudit exécuteur de la haute justice, etc… » A la suite de cette affaire il se retira à Lausanne en 1688

 

S Chiron Pierre dit Théodore.bmp

 

templemontelimarplan.JPG

Plan du temple de Montélimar

Danielchamier.jpg

Daniel Chamier, théologien

templemontelimar.JPG

Le temple de Montélimar

 

 

Les ministres du temple de Montélimar cités ci-dessus, ont tous été présent aux célébrations de baptêmes, mariages et inhumations  depuis Artur Chave, jusqu’aux enfants de son petit-fils Daniel Chave.

Dont vous trouverez  ci-après la généalogie de cette famille jusqu’à notre malheureux Gédéon Chave, mais c’est une autre histoire.

 

CHAVE Artur du lieu de Condillac, marié avec REYNARD  Marie, décède avant 1652, 4 enfants connus sont nés de cette union. Nous n’en connaitrons pas plus de la vie d’Artur

1 - Julien qui suivra
2 - Catherine mariée le 15/10/1656 célébré au temple de Montélimar,  le 4/09/1652 promesse de mariage devant Maître Portal notaire avec ROUX Etienne fils de Michel et FARMOND Isabeau de Montélimar

3 -  Judith mariée le 7/04/1661 célébré au temple de Montélimar,  le 1/03/1661 promesse de mariage devant Maître Peyrol notaire avec Roux Daniel fils de Michel et feue FARMOND Isabeau de Bezaudun

4 - Anne mariée le 27/05/1663 célébré au temple de Montélimar,  le 6/05/1663 promesse de mariage devant Maître ? notaire avec TRABUT André travailleur de Montélimar

 

CHAVE Julien, Notable de Condillac, marié le 26/11/1652 célébré au temple de Montélimar,  le 3/11/1652 promesse de mariage devant Maître Dauphin notaire  avec THOMAS Jeanne fille de Maître THOMAS Daniel et SAUNIER Magdeleine,  il existe 2 quittances du 16/01 et du 14/11/1655 de Julien en faveur de Daniel Thomas son beau-père chez Maître Honoré Dauphin notaire La Coucourde témoin Mathieu Chave son cousin, en 1656 nous le trouvons Consul Moderne de Condillac,  une obligation du 16/08/1656 par Julien & Jacques Chave son cousin en faveur de Judith Chave du même notaire,  un testament  du  2/12/1662 chez le même  notaire de La Coucourde, décède avant 1677, 2 enfants connus sont nés de cette union

1 - Catherine, née après 1653,  mariée avec BARNAUD Jacques, décède après 1689

2 - Daniel qui suivra

 

CHAVE Daniel, Notable de Condillac, héritier universel, né vers 1656, le  17/12/1677 à Montélimar  mariage célébré au temple par le Ministre Jacques du Marché avec TERRAS Marie, il existe une quittance du 01/04/1689 chez Maître André François notaire à Montélimar , demandeur Jacques Barnaud à Daniel Chave au nom de Catherine Chave son épouse pour les lègues que Julien Chave avait fait en faveur de sa fille lors de son testament, vers 1714 nous le trouvons nouveau catholique, Il sera présent avec son fils Gédéon  le 17/12/1716 à l’hommage rendu aux Notables de Condillac  pour la réédification de cette église depuis la révocation de l'édit de Nantes, décède le  22/10/1731 à Condillac à environ 75 ans, 2 enfants connus sont nés de cette union,

1 - Gédéon qui suivra

2 - Isabeau Lucrèce, née le 16/01/1682 à Condillac, le 01/02/1682 1679 le baptême est célébré au temple de Montélimar par le ministre Pierre dit Théodore CHIRON son  parrain Charles Reyné DALBON et sa marraine  Isabeau Lucrèce de FOREST de BLACONS

 

La vie de Gédéon CHAVE : Suite

 

Sources: Sources Archives